Fondation Julienne Dumeste

IMPORTANCE DE LA RELATION TECHNICIEN/PATIENT

 

La page « Fondation Julienne DUMESTE » est dédiée à part entière à la relation humaine instaurée entre le technicien et le patient lors des temps de pose des divers enregistrements de sommeil. Nous devons tirer bénéfice de ce moment privilégié imparti avec le patient pour l’aider à mieux appréhender son examen et lui fournir des conseils pertinents et adaptés face à sa plainte de sommeil.

 

Dans sa relation avec le patient, il est indispensable que le technicien(ne) perçoive ce qu’il vit, et qu’il le comprenne. Il est nécessaire pour le technicien de chercher à saisir la signification de la situation dans laquelle il est impliqué, d’analyser non seulement les réactions du malade, mais aussi les siennes afin d’orienter son jugement et son comportement et d’en tirer le meilleur parti possible dans l’intérêt du patient.

Cette page a pour but de fournir aux technicien(ne)s du contenu pédagogique visant à enrichir les échanges avec le patient et fournir des éléments de réponses aux questions posées par le patient. Il s’agit d’une page dynamique et évolutive que chacun peut enrichir de son expérience personnelle.

 

Relation technicien-infirmière/patient

Technique de prime abord puis très vite devient plus humaine, une relation s’instaure entre le patient et le technicien. Le temps pris avec le patient lors de la pose parfois 1h y est aussi pour beaucoup, on a le temps de créer une relation pendant laquelle de nombreux échanges se font. On assiste malgré nous souvent à une deuxième consultation. Sans se substituer au médecin, nous devons être capable de répondre aux attentes et aux questions du patient, d’où l’importance d’être bien formé au sommeil et à tout ce qui l’entoure (rôle, pathologies, traitements, conseils…). Parfois le patient omet de dire certaines choses au médecin pour cause de temps que l’on peut ensuite préciser au médecin. Le binôme médecin/technicien est également primordial.

 

« Importance des échanges avec le patient durant la pose des capteurs ou avant la nuit d’enregistrement. Une relation de confiance doit s’instaurer pour faciliter le passage de messages »

Rôle du technicien

Répondre aux divers questionnements du patient :

 

Parfois silencieux mais la plupart du temps très bavard les patients attendent des réponses à leurs questions.

Tout d’abord, d’un point de vue logistique sur le déroulement de l’examen: le rôle de chaque capteur, de chaque électrode. Quel est le but de l’examen ? Qu’est-ce que vous enregistrez ? Comment vais-je dormir avec tout ça ? Juste une seule nuit, est-ce réellement représentatif ? Certains nous questionnent même sur la position de chaque électrode ? Est-ce que ça fait mal ? Vais-je perdre mes cheveux ? Il est souvent important de commencer par la fin pour rassurer le patient et lui préciser que tout part « facilement » à l’eau, puis de lui décrire brièvement toutes les étapes de la pose pour qu’il se prépare et anticipe plus sereinement ce qui l’attend. Une fois dit, le patient fait abstraction de ses préoccupations liées à l’examen et à partir de ce moment là commence à nous questionner de façon plus précise.

  • La conversation débute la plupart du temps sur des questions d’ordre général liées au sommeil : sur le rôle et l’importance du sommeil, sur l’existence d’une horloge biologique interne, sur la description des différents stades et cycles du sommeil
  • La relation de confiance s’installe alors et le patient commence à se livrer sur sa plainte personnelle : ronflements, insomnies, fatigue quotidienne, prise de poids, gêne du conjoint, peur de la « machine », peur de mourir, peur des médicaments, peur de perdre la mémoire …
  • Enfin nous questionne sur les solutions envisageables, sur les risques liés à la prise de médicaments, sur l’utilisation des machines, ou sur tout ce qu’ils ont pu entendre dans les médias sur le sujet.
  • L’information liée au sommeil diffusée dans les médias ainsi que la prolifération d’outils connectés sur le sommeil mis en vente sur le marché est telle que l’on a pu observer ces dernières années une évolution des questions posées, de plus en plus pertinentes et précises. Les patients attendent un avis d’experts, de spécialistes, questions pour la plupart du temps évoquées avec le médecin spécialiste du sommeil lors de leur consultation, mais qui nous sont également posées lors de cet échange avec le patient. « Que me conseillez-vous, plutôt des luminettes ou des panneaux de luminothérapie ? Quelles montres connectées me conseillez-vous ? Mon manque de sommeil peut-il entraîner l’Alzheimer ? Que pensez-vous des bandeaux de sommeil ? Que pensez-vous des matelas à mémoire de forme ? » Nous devons être factuel et apporter des réponses adéquates, scientifiques et cohérentes aux avis des médecins avec lesquels nous travaillons pour éviter toutes informations contradictoires.

Encore une fois loin de nous la volonté de se substituer au médecin mais nous devons être prêts à répondre à toutes ces questions. L’information donnée doit être juste et étayée par des sources précises. Nous ne sommes pas là pour donner notre avis sur tel ou tel technologie, pas d’interprétation oiseuses mais pour faire un état des lieux des solutions approuvées et prescrites par les médecins spécialistes. D’où également l’importance de se tenir informé et au fait des nouveautés pour diffuser une information juste et validée.

Cette page du site tente d’apporter des réponses claires et précises aux « nouvelles interrogations » des patients.

 

Questions récurrentes

Questions liées à l’enregistrement :

  • Quel est le but de l’examen ?
  • Qu’est-ce que vous enregistrez ? Pourquoi toutes ces électrodes ?
  • Comment vais-je dormir avec tout ça ?
  • Juste une seule nuit, est-ce réellement représentatif ?
  • Est-ce que ça fait mal ?
  • Vais-je perdre mes cheveux ?

Questions liées aux pathologies :

  • Puis-je guérir de l’apnée du sommeil ?
  • Mon manque de sommeil peut-il entraîner l’Alzheimer ?

 Questions liées aux traitements :

  • Quelle solution quand je pars en voyage ?
  • Orthèse ou CPAP ?
  • Que pensez-vous de la luminothérapie ?
  • Que me conseillez-vous, plutôt des luminettes ou des panneaux de luminothérapie ?

 Questions liées aux nouvelles technologies :

  • Que pensez-vous des objets connectés qui enregistrent le sommeil ?
  • Quelles montres connectées me conseillez-vous ?
  • Que pensez-vous des bandeaux de sommeil ?
  • Que pensez-vous des matelas à mémoire de forme ?
  • Quel type de literie me conseilleriez-vous, latex ou mousse ?
  • Que pensez-vous des lumières inductrices du sommeil, des simulateurs d’aube ou de crépuscule ?

 

Si vous souhaitez nous faire par d’autres questions auxquelles vous avez été confrontées ou enrichir les réponses existantes, vous pouvez nous faire vos remarques cliquez ici.

 

Alexandre DUBOIS

Pour en savoir plus sur la « Fondation Julienne Dumeste »

http://fondationjuliennedumeste.fr/

Lauréats des bourses précédentes

DU2017 :

  • Christelle MEYER
  • Aurore PERRAULT

DU2016 :

  • Marlène SAINTENAC
  • Mathilde VANCAYEZEELE

DU2015 :

  • Alexis VILLENEUVE
  • Isabelle CATEZ